NACIOUN GARDIANO


 Charte sur la tenue vestimentaire des gardians


PREAMBULE
Le Conseil de la Nacioun Gardiano s’est penché sur le problème de la tenue vestimentaire de certains gardians, tant à cheval qu’à pied
(lors de remises de prix en pistes) qui ne va pas – loin s’en faut – dans le sens de la « glorification du costume » selon les voeux du Marquis
de Baroncelli, notre fondateur.
Ainsi, une commission a été montée au sein de la Nacioun Gardiano, à laquelle nous avons associé la Confrérie des Gardians qui partage le même idéal et les mêmes valeurs.
Afin d’obtenir un large consensus, nous avons associé à notre démarche, en sus des membres de la Commission et de la Confrérie des Gardians,
le président de la FFCC, le président des gardians professionnels, un représentant du Parc naturel régional de Camargue,
les représentants des associations de manadiers (AMERBCC et AETCC) y compris ceux d’abrivado, les éleveurs de chevaux Camargue (AECRC),
la Maison du cheval Camargue, ainsi que le président des gardians non salariés (AGNS).
En tout, 24 personnes, fortement impliquées dans le milieu de la Bouvine et des chevaux, ont participé aux premiers travaux d’établissement de la
« charte » attendue de tous les participants.
Lors de sa présentation au groupe de travail ci-dessus, le Capitaine de la Nacioun Gardiano, Guy CHAPTAL, a brossé en quelques lignes
le but recherché, à savoir : mettre un terme, par l’établissement d’une « charte », à certaines dérives que nous constatons tous depuis longtemps,
afin de ne plus avoir « honte » de l’accoutrement de quelques cavaliers, voire de certains gardians lors de remises de prix en pistes.
Cette « charte » est d’autant plus nécessaire qu’il n’y a jamais eu de règles écrites par le Marquis, permettant d’harmoniser les tenues
selon les manifestations. Ainsi, par exemple, peut on constater des disparités assez curieuses dans les notations, lors de concours d’abrivado,
quelques manades ayant été pénalisées pour ne pas avoir mis la veste en plein mois d’Août, etc …..
Cette charte sera diffusée largement à toutes les instances oeuvrant dans le milieu taurin, afin de voir disparaître le plus rapidement
possible les dérives et errements qui ne font pas honneur à nos prédécesseurs. Notre souci étant de transmettre aux générations futures
une tradition qui ne peut et ne doit pas être galvaudée, sous peine de s’auto-détruire. La contribution de chacun dans cet esprit est donc nécessaire.

CHARTE SUR LA TENUE VESTIMENTAIRE DES GARDIANS

DISPOSITIONS COMMUNES
Chemises à manches longues et de couleurs vives recommandées. La diversité des couleurs est à rechercher, afin d’éviter toute uniformisation,
les manches longues seront baissées (et attachées aux poignets) pendant toutes les cérémonies; Cravate de couleur ou noeud, ou cordon, col de chemise fermé;
Pantalon de gardian avec liseré.
Le port du gilet traditionnel est admis.
Chapeau de préférence à large bord de type« Valergues » qui peut être de couleur autre que le noir, par exemple gris ou marron, en évitant
cependant les couleurs trop criardes (rouge etc….)
Chaussures montantes (avec ou sans lacets) ou bottes de cuir (toute autre chaussure est à proscrire y compris les santiags et bottes pointues américaines ou mexicaines)
Eperons camarguais à privilégier (les éperons d’un autre type sont à proscrire)
Cheval de type Camargue et harnachement complet Camargue (selle traditionnelle, martingale, bride, caveçon ou pas) l’ensemble devant être de présentation impeccable.
Trident et seden.

MARIAGES, DECES
Tenue correcte de circonstance. Il est conseillé le port de la veste traditionnellesur une chemise soit blanche soit de couleur sobre
Cravate sombre pour les obsèques et de couleur pour les mariages, col de chemise fermé.

CEREMONIES OFFICIELLES (de type protocolaire)
Veste traditionnelle et chemise blanche ou de couleur. Le gilet est admis sous la veste. Cravate de couleur ou noeud ou cordon, col de chemise fermé.

AUTRES CEREMONIES, DEFILES
Selon les voeux et écrits divers du Marquis Folco de Baroncelli : la veste noire est déconseillée parce qu’inutile et inadaptée en période estivale, sauf cas ci-dessus.
En intersaison (printemps, automne) il conviendra de s’adapter à la température,sachant que si le port de la veste est décidé, l’ensemble du groupe de cavaliers devra la porter. Le gilet est admis. Chemises à manches longues et de couleurs vives recommandées.
La diversité des couleurs est à rechercher, afin d’éviter toute uniformisation. Les manches longues seront baissées (et attachées aux poignets) pendant toutes les cérémonies. Cravate de couleur ou noeud ou cordon, col de chemise fermé.
Pour la fête de la Confrérie des Gardians du 1er Mai, les observations générales restent valables. En ce qui concerne les Gardians Professionnels, il leur, à travers leur Association, de décider de leur tenue ce jour là.

REMISES DES PRIX (en piste ou non)
Cavaliers : après discussion avec les organisateurs, les cavaliers sollicités se présentent soit en chemise blanche, soit en chemises de couleurs vives,
mais toujours manches baissées et col fermé.
Gardians à pied : afin de respecter les organisateurs, le public et leur profession, il est demandé à chaque gardian recevant un prix de se présenter en tenue correcte de travail, soit au minimum : chemise de couleur, pantalon de gardian et chapeau à large bord ou casquette classique (non américaine), ou béret.

TENUE DES CAVALIERES
En amazone : le costume d’Arles est recommandé et à défaut la jupe culotte est obligatoire. Dans ce cas la cavalière peut soit :
- porter le chapeau à large bord
- porter un foulard
- attacher ses cheveux
En selle Camargue : la cavalière monte en tenue de gardian (pantalon), dans cette situation le port du chapeau à large bord est obligatoire et le trident lui est interdit. Les cavalières sont soumises aux mêmes conditions édictées ci-dessus.

JEUX DE GARDIANS
La présentation étant de la responsabilité du manadier qui se produit, et de l’organisateur, il leur appartient de faire respecter la tenue selon les critères ci-dessus.

ABRIVADO / BANDIDO
Cette tradition est généralement le premier contact des visiteurs avec la Camargue et ce contact est trop souvent dommageable à une image que nous voulons par ailleurs exemplaire.
Ainsi pour la présentation , la veste noire est déconseillée parce qu’inutile et inadaptée en période estivale, sauf cas ci-dessus
En intersaison (printemps, automne) il conviendra de s’adapter à la température, sachant que si le port de la veste est décidé, l’ensemble du groupe de cavaliers devra la porter. Le gilet est admis
Chemises à manches longues et de couleurs vives recommandées. La diversité des couleurs est à rechercher, afin d’éviter toute uniformisation.
Les manches longues seront baissées (et attachées aux poignets) pendant toutes les cérémonies.
Cravate de couleur ou noeud ou cordon, col de chemise fermé.
Pour le travail d’abrivado / bandido proprement dit, une tenue correcte sera exigée selon les critères ci-dessus, sachant que le chapeau pourra être
remplacé par une casquette classique , les diverses casquettes de type américain étant à proscrire. Le seden pourra être remplacé par les lassos.

CHEVAUX :
Privilégier au maximum les chevaux de type Camargue, au détriment de races nettement moins représentatives de notre Camargue. Les chevaux de couleur n’entrant pas dans le type devront être écartés, tout comme les chevaux ressemblant TROP à des chevaux de traits pour le « devant d’abrivado ».
Pour les concours, lors des fêtes traditionnelles, il est demandé aux organisateurs d’imposer des chevaux de type Camargue - voire à papiers - pour soutenir l’effort des éleveurs et de l’ensemble de la filière « Cheval Camargue ».
Harnachement :
Complet Camargue, avec martingale pour les défilés. Possibilité d’enlever le devant de la martingale en liaison avec le caveçon ou la muserole.
La conservation du collier de la martingale étant obligatoire.
Bride complète Camargue obligatoire (tout chasse-mouches étant prohibé).
Les protections des pattes des chevaux devront être de couleur sombre de préférence, afin d’éviter la prolifération des couleurs fluo.

FERRADES EN PAYS
S’agissant de pratiques intervenant dans le domaine privé, chaque manadier est invité à imposer et faire respecter une tenue correcte à ses cavaliers, qu’ils soient professionnels ou amateurs, sachant qu’ils sont l’image de la Camargue.



Signée au Mas du Pont de Rousty, le 17 avril 2008

Guy CHAPTAL, Capitaine de la Nacioun Gardiano; Hubert YONNET, Président de laConfrérie des Gardians

Hervé SCHIAVETTI, Président du Parc naturel régional de Camargue, Jean MATHIEU Président de l’Association des gardians professionnels,

Henri ITIER, Président de la Fédération Française de la Course Camarguaise


Ont participé à l’élaboration de la Charte, les personnes suivantes (ou leur représentant) que nous tenons à remercier :
Monsieur CLAUZEL Jean Pierre, Président Maison du Cheval Camargue
Monsieur DOMENECH Jean Marie, Trésorier AGNS
Monsieur EVESQUE Serge, Président de l' AGNS
Monsieur HUGON Aimé, Président du CT Lou Bandot
Monsieur JALABERT Marc, Président AECRC
Monsieur JONIN Jean-Jacques, Secrétaire de la Confrérie des Gardians
Monsieur JOUVENEL Aurélien, Chargé de Mission au Parc Régional de Camargue
Monsieur LABOURAYRE Francis Président Groupement des Manadiers d'Abrivados
Monsieur LAFON Jean Manadier
Monsieur LAURENT Henri Ancien Président AMERBCC
Monsieur LESCOT Frédéric Manadier
Monsieur MAILHAN Jacques Président AMERBCC
Monsieur MALACARNE Jean Luc Maison du Cheval Camargue
Monsieur MATHIEU Jean Président de l’ Amicale des Gardians Salariés
Monsieur MICHEL Robert Manadier
Madame PEYTAVIN Françoise Présidente AETCC
Monsieur VIDAL Jérome Secrétaire Groupement des Manadiers d'Abrivados
Ainsi que Marie LAPORTE, Patrick ALARCON, Jean CLOPES, Guillaume
GRANCHI qui ont participé aux travaux d’élaboration de la Charte, préparés par
les membres de la Commision créée au sein de la Nacioun Gardiano, à savoir :
Madame ERRUZ Anne Marie (Secrétaire Adjointe) et Messieurs AUBANEL Pierre,
BOUIS Jean Luc (Trésorier), BOURNETON Guy, CHAPTAL Guy (capitaine),
CHAPTAL Vincent, FOURMAUD Frédéric, GUIRAUD Daniel, HYACINTHE
Bernard (Secrétaire), LALLEMAND Michel, TEISSIER Christophe, sans oublier le
précieux concours et l’assistance de Sabine BARNICAUD, Conservatrice du Palais
du Roure à Avignon, qui a fait de nombreuses recherches sur le costume gardian et
nous a permis de remettre à chacun des participants un petit dossier d’archives